L’équipe de l’association

Gabriel Lechemin

Gabriel est agriculteur jardinier biologique expérimenté depuis neuf ans et il est formé en agriculture bio-holistique. Il a voyagé trois ans en Europe, puis en Inde à travers des écovillages et des écocommunautés (Tamera au Portugal, Damanur en Italie, Plukrijp en Belgique … ). A Auroville en 2016, il a suivi le cursus de création d’écovillages (EDE) avec Gaïa Éducation. Il est à présent ambassadeur France du Réseau Global des Écovillages (G.E.N. Europe). Il est formé à de nombreuses pratiques de développement personnel et de méditation, incluant le Druidisme et le Dialogue avec la Nature. Il est également formé à la médiation sociale au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) de Paris et développe récemment la Permaculture Intérieure : la Permaculture appliquée à Soi. Il est également conférencier et animateur de stages dans les domaines de l’écologie intérieure, extérieure et de Mission de Vie.

Benjamin Burnley

Animateur culturel, il s’investit au sein de projets culturels et associatifs depuis ses 18 ans. En 2010, il obtient son Certificat de Permaculture Appliquée à Kerzello Plufur avec Steve Read. Il s’investit au sein de l’Université Populaire de Permaculture (UPP), dans laquelle il est référent de l’équipe « permaculture francophone » : il participe à accompagner la création d’un réseau de permaculture en Afrique francophone et organise des cours et chantiers en Afrique de l’Ouest. Etudiant de l’UPP, il intervient lors de Cours Certifiés de Permaculture (CCP) pour présenter les méthodologies,  les outils et les principes de conception de permaculture. Il anime des ateliers sur les modèles naturels, la permaculture sociale, les stratégies collectives, et les dynamiques de groupes.

L’éducation non formelle, l’apprentissage inter-culturel, et les outils participatifs le passionnent. Il a organisé et animé des échanges de jeunes, formations, rencontres de réseau en Europe depuis 2005. Il a participé à la coordination du projet European Permaculture Teachers qui a donné suite au réseau européen de permaculture.

En 2016 il participe à une formation de formateurs en Thaïlande à Gaïa Ashram, où il expérimente la vie en communauté, des outils de facilitations de groupes, la permaculture tropicale, la connexion à la nature, le jardinage en pleine conscience et des pédagogies d’apprentissage holistique.

Camille Chemin

Passionnée par la grammaire et la littérature depuis son enfance, Camille a obtenu un master de Lettres modernes. Elle a ensuite passé le concours d’enseignement et a été professeure de français du collège au BTS. Elle s’intéresse alors aux méthodes d’enseignement dites « alternatives » (Freinet, Steiner, Montessori, Lycée Expérimental de Saint-Nazaire…) et décide de quitter l’enseignement publique. Elle se forme à présent à la sophrologie caycédienne.

Elle développe en parallèle des ateliers d’écriture qu’elle qualifie « d’écriture intuitive et sensitive » où il s’agit, comme en lecture, de(re)trouver la voix qui s’exprime à l’intérieur de soi pour se (re)connecter à son intuition et à la Nature par le langage.

« Saviez-vous que les arbres parlent ? Ils le font, cependant. Ils se parlent entre eux et vous parleront si vous écoutez. L’ennui, c’est que les Blancs n’écoutent pas. Ils n’ont jamais appris à écouter les Indiens, aussi je doute qu’ils écoutent les autres voix de la nature. Pourtant, les arbres m’ont beaucoup appris : tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux, tantôt sur le Grand Esprit. »
– Tatanga Mani ou Walking Buffalo, indien Stoney (1871-1967)